ou comment gérer son sommeil en voyage

Ton voyage est fin prêt et te voilà sur le point de décoller pour ta destination de rêve à l’autre bout du monde… mais il y a ce fameux décalage horaire que tu appréhendes. Que tu sois dans un sens ou dans un autre, le temps court contre ton horloge interne, et ton corps subit un stress dans ce changement brutal de rythme, le tout à réaliser dans le temps limite des vacances. 

Alors loin de toi l’idée de passer tout le voyage à être un zombie car ton corps a du mal à gérer. D’autant qu’une étude évoque qu’il faut 1 journée par fuseau horaire pour récupérer. Au retour, il faut reprendre le rythme du travail en étant frais et dispo!!! Et oui car toutes les bonnes choses ont une fin (pour mieux reprendre plus tard 😉

Mes Conseils

Mon premier conseil est d’organiser au mieux ton choix de billets en fonction du décalage horaire. Un voyage de nuit, même si l’avion est inconfortable pour un bon repos, sera plus facile. Ensuite prévoir un retour au moins 48h avant ta reprise du travail te permettra une reprise de rythme en douceur. Ainsi, tu oublies les traitements médicamenteux qui font uniquement rajouter du stress à ton organisme. Il te suffit d’écouter ton corps et de l’accompagner vers ce que tu souhaites plutôt que de le brutaliser (et ça c’est valable pour tout, j’espère que là je t’apprends rien). 

Bien évidemment, l’hygiène de vie est primordial pour bien s’adapter, rien de neuf, et donc tu l’auras compris si tu accumules de la fatigue avant ton départ ce sera beaucoup plus difficile à gérer. Alors adopte un bon rythme, et une semaine avant, commence à décaler ton rythme de vie en fonction des heures de ta destination, 1 heure puis 1 heure. Pour celle de l’Ouest couche toi plus tard et inversement pour l’Est, ainsi tu gagnes un peu de décalage en douceur. Alors ce sera plus facile pour les petits dormeurs comme moi, plutôt que pour les marmottes comme ma fille par exemple… 

Mais tu peux envisager des micro-siestes si tu es trop fatigué, attention 5 minutes, grand max 20 minutes, au-delà tu rentres dans un cycle du sommeil. Il s’agit juste d’une micro sieste pour une reprise d’énergie.  Puis une fois à destination commence en douceur, avec des activités tranquilles pour mieux récupérer, et prends la lumière naturelle pour réadapter ton cerveau au rythme du jour/nuit.

Ma méthode

Ma technique est, au départ du voyage, de faire ma valise la veille pour décaler un peu plus mon rythme, et être dés ce moment, à l’heure de ma destination, et également au retour. Pour ça je calcule mes cycles du sommeil (je t’explique ensuite) et dans l’avion je m’occupe en fonction, c’est à dire que selon : si à ma destination c’est la nuit, je me mets de la musique apaisante pour m’endormir au bon moment; ou le jour je m’occupe avec les films de l’avion ou de la lecture… Avant de partir, je mange léger et sans boissons énergisantes ou caféinés qui altèrent encore plus le rythme du sommeil, puis je m’hydrate bien, car le corps a besoin essentiellement d’eau pour éviter l’inconfort de l’air pressurisé. Il en subit des choses notre organisme pour profiter d’un beau voyage 😉

Les Cycles du sommeil

Pour terminer, mon élément essentiel pour gérer le jet lag est une histoire de cycle du sommeil. Un cycle dure environ 1h30, il faut que tu saches que dans une nuit normal de sommeil les plus importants sont les 2 premiers cycles. En effet, c’est là que notre cerveau se repose, les suivants c’est du bénéfice supplémentaire pour ton corps. Le tout est d’attraper le cycle au bon moment et idem pour le terminer, en dehors de ces moments tu récupères mal et assimiles mal ton repos… Alors si tu calcules bien, tu pourras te rendre compte que nous bénéficions tous dans une journée de 16 cycles exactement, ils sont propres à chacun et identiques toute notre vie. Je t’invite à les repérer, et à les utiliser à bon escient. Pour cela, il est indispensable de te mettre en condition pour dormir 1/4h avant leur début. Aucune importance du moment, si tu es sur l’arrivée d’un cycle et que tu te mets dans les bonnes conditions : tu récupères.  Bien évidement il va être judicieux de les adapter à ta destination, et de t’entrainer.

Rien est magique, écoute ton corps, respecte le, aide le et ton voyage sera harmonieux même avec le Jet Lag. Si malgré mes conseils tu as encore du mal, je t’invite à me contacter. Je te proposerai un outil hypnotique que j’adore utiliser et que tu pourras emmener de partout avec toi, une séance d’hypnose favorisant l’entrée en sommeil… et les vacances commencen bien 😉

Sarah, ton Manager de Bonn’heures

libero. nec Phasellus risus. pulvinar felis non